Le gouvernement ivoirien a répondu au président du PDCI Henri Konan Bédié après sa déclaration sur la CEI. Il avait affirmé que la réforme profonde de la Commission électorale était le gage d’une élection libre et transparente, dès son arrivée à Abidjan mardi soir après un séjour de trois mois en France.
« La politique de la chaise vide ne paye pas », a indiqué pour sa part le porte-parole du gouvernement Sidi Touré qui a dévoilé la liste des membres de la commission centrale de la CEI, à l’issue d’un Conseil des ministres qui s’est tenu mercredi à Dimbokro (centre du pays).
15 personnes issues des entités qui ont participé aux négociations avec le gouvernement sur la réforme de l’organe chargé de l’organisation des élections ont été nommés de façon consensuels, selon M. Touré.
« L’Etat n’a imposé personne à qui que ce soit. Chacune des entités a été sollicitée et a fait des propositions », a expliqué le porte-parole du gouvernement.

MYNA