La fronde des insurgés gagne tout le pays. Après l’intérieur du pays, c’est la capitale économique Abidjan qui est en ébullition ce samedi 7 janvier 2017. selon des sources concordantes, des tirs se font entendre dans l’ancien camp d’Akouédo, l’un des casernes les plus importantes du pays. Dans plusieurs communes d’Abidjan, c’est la panique. Commerce et bureaux fermes leurs portes.

A Treichville, la Garde Républicaine a bouclé les principales ruelles menant au camp. Même décor sur différents corridors  menant à certains camps militaires situés dans la périphérie d’Abidjan.

Si pour l’instant on n’enregistre aucune perte en vie humaine, il faut noter que la tension monte dans le pays et principalement à Abidjan.

Rappelons que les insurgés réclament des meilleurs conditions salariales et des primes non payées.