Le Président de Liberté et démocratie pour la République (LIDER,opposition), Mamadou Koulibaly s’est prononcé sur la rumeur persistante d’une expulsion prochaine de sa collaboratrice Nathalie Yamb convoquée ce lundi à la préfecture de police.
M. Koulibaly indique que l’audition de sa Conseillère Exécutive est en cours et aucune décision n’a été pour le moment prise. Il explique cependant que des dispositions ont été prises pour parer à toute éventualité.

« Nous avons pris toutes les dispositions puisque la rumeur est très forte qu’elle sera expulsée, nous lui avons laissé sa valise, son sac et puis ses différents papiers », a-t-il expliqué.
Le professeur Mamadou Koulibaly a donné des détails sur les évènements qui ont précédé l’audition de Mme Yamb qui est accompagnée pour la circonstance de son avocat.

« Vendredi nous avons reçu au siège de LIDER une convocation pour demander à Madame Nathalie Yamb de se rendre dans les bureaux des enquêtes générales de la préfecture de police d’Abidjan. C’était le week-end nous avons demandé à ce qu’on nous permette de venir le lundi matin c’est la suggestion de son avocat. Cela a été difficile à être accepté mais ce matin depuis 9h nous avions rendez-vous. Nous avons été reçus par les commissaires, les préfets de police, et après une heure, le préfet de police est arrivé il a demandé à rencontrer Nathalie Yamb et son avocat. Nous autres avons attendu dans son bureau et une heure et demi après il est revenu nous voir pour dire qu’il présume que nous avons des occupations et qu’il serait bien que nous allions vaquer à nos occupations parce que cela peut durer et qu’ils n’ont pas terminer », a-t-il expliqué.

MYNA