Politique : André Tia, ex-maire rdr : « Allez dire à Ouattara que mes parents de Man ne sont pas dans le Rhdp »

 

  • Mabri va quitter le Rhdp un jour

 

Invité par les jeunes du Pdci-Rda, l’ancien maire de la commune de Man et ex-secrétaire national du Rdr, André Tia a été sans détour dans un discours tenu lors d’un meeting à Gagnoa récemment. Ces propos ont été relayés par nos confrères de Pdci 24 sur leur page Facebook.  Pour l’ancien cadre du Rassemblement des Républicain (Rdr), « Le pouvoir Ouattara donne la nationalité par millier aux étrangers. ».

André Tia soutient parfaitement les propos du président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, indiquant qu’il est la garantie de la stabilité et de la paix en Côte d’Ivoire.

« Celui qui a la clé de la paix de notre pays en main aujourd’hui, c’est le président Bédié. Je suis député à l’Assemblée nationale. J’ai été maire de la ville de Man de 2013 à 2018. Le Rhdp c’est nous qui l’avons créé en 2005. Et j’étais du côté du Rdr. J’ai été secrétaire national au Rdr. Je sais ce que nous nous sommes dits dans le cadre du Rhdp. Ce que les présidents ont dit entre eux. Le président Bédié, Ouattara, Mabri, Anaky Kobénan… Je sais ce qu’ils se sont dits. Voilà que nous sommes ensemble et le président Bédié dit que nous sommes dans un groupement politique. Faisons en sorte qu’il y ait une rotation en interne. Il faut permettre aussi que les autres partis arrivent un jour à la présidence. Et le Rhdp parti unifié va s’imposer à nous-même », relate-t-il.

Le Dr André Tia poursuit pour dénoncer l’attitude de ses anciens amis du Rdr. « Le Rdr ayant fini ses deux mandats veut continuer. Le président Bédié rappelle qu’ils ont fini. C’est à notre tour et c’est là qu’ils trouvent autres choses à dire. Le président Bédié a raison. Je suis du côté de la vérité. Je suis député Rdr. Je suis Rdr. Mais pour la stabilité il faut suivre Bédié. En tant que grand visionnaire, il sait que le parti unifié est une utopie. Allez dire au président Ouattara que mes parents de Man ne sont dans le Rhdp. Ouattara sait que Mabri va les quitter. Je l’invite à le faire en même temps. Quand Bédié parle des étrangers qui ont la nationalité ivoirienne, ce n’est pas un pur hasard ou à des fins électoralistes. Il voit clair. », mentionne-t-il, avant de poursuivre: « J’ai été maire à Man. Et cette ville faire frontière à la Guinée et le Libéria. Au moment de la crise, les gens sont venus de la Guinée et du Libéria en nombre. En ce temps-là, les agents des mairies se promenaient de cour en cour des étrangers pour leur donner les extraits de naissance. Tous ceux qui sont venus de la Guinée et du Libéria à Man ont tous eu des extraits de naissance. Résultat: ils sont tous enregistrés sur notre liste électorale »,déclare l’ancien maire.

L’ex-collaborateur de Ouattara ne s’arrête pas à là. A l’en croire, une reforme totale de la CEI s’impose. « Le président a vu juste. Il faut une réforme totale de la CEI. Nous devons reprendre à zéro la liste électorale. Quand ils disent que c’est géré, bouclé, c’est sur ça qu’ils comptent. Moi j’ai vécu dans la rébellion avec eux je sais doit quoi je parle. Nous allons demander au PDCI et tous les partis d’opposition de faire bloc pour reprendre cette liste électorale », a-t-il martelé.

Parfait ZIO