La Fédération ivoirienne des sports aveugles et malvoyants (Fisma) de donner des rudiments nécessaires à ses athlètes sur l’antidopage lors d’une formation à l’institut national des personnes aveugles de Yopougon le samedi 1er février dernier.

 

Cette séance de formation a été assurée le week-end dernier par le Prof Constant Roux. En effet, après les détections organisées aussi bien à Toumodi, à Daloa et à Anyama, le président Kra Fernand et toute son équipe ont jugé utile de convier les athlètes nouvellement détectés, à être instruits sur les dangers du dopage et le système d’antidopage. Tallil Zarour, Agent de contrôle anti dopage (agent Acd) et Professeur.

Antoine Constant Roux, président de l’Organisation régionale antidopage (Orad) étaient les invités spéciaux de cette importante rencontre. Ces deux experts de la lutte antidopage ont instruit l’assistance sur les dangers qui guettent tout athlète qui s’adonne à l’usage des substances dopantes avant chaque compétition.  Après avoir expliqué que les contrôles antidopage permettent de maintenir l’intégrité du sport et de s’assurer que les sportifs pratiquent leur activité de manière saine et sans tricher, les conférenciers ont invité les athlètes à s’abstenir de prendre les produits prohibés (stimulants, narcotiques, etc.). Un séminaire qui aura duré 3 heures. Les participants ont eu l’occasion d’étancher toutes leur curiosité à travers la séance de ‘’questions-réponses’’. Outre les explications, il y a eu un volet pratique avec le mode le prélèvement sanguin, le recueil d’urine dans les récipients jusqu’au laboratoire d’analyse.

 

Kra Fernand qui s’est dit « satisfait de l’engouement que ce séminaire a suscité », a fait un don de matériels sportifs (ballons de ceci foot) aux représentants des points focaux de  Daloa et de Toumodi. Anyama ayant déjà reçu le sien. « Ce séminaire s’est inscrit dans le cadre de l’exécution du projet sport inclusif. Qui a pour objectif général de faciliter l’insertion des jeunes filles en situation de handicap dans le tissu social. Projet Pisca(Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs) initié par l’Ambassade de France. Après des détections à Daloa, Toumodi, Anyama, il fallait former toutes ces personnes détectées sur les principes de l’anti dopage. Je suis satisfait parce que tous ceux à qui on s’attendait, sont venus. Y compris des fédérations sœurs comme l’athlétisme y ont participé », a déclaré Kra Fernand.

 

Notons qu’après ce séminaire, la Fisma compte continuer sa campagne de détection dans le mois de mars à Bouaké. Avant de convier tous les nouveaux athlètes détectés (athlétisme, goalball, cecifooot,…) à prendre part aux activités de la saison 2020.

 

P.Z avec Sercom