Le gouvernement ivoirien a décidé d’interdire à nouveau les marches, sit-in et manifestations sur la voie publique.
« La mesure de suspension des marches, sit-in et manifestations sur la voie publique, sur toute l’étendue du territoire national est prorogée jusqu’au 1er novembre 2020 », indique un communiqué émanant du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile et celui de l’Administration du territoire et de la Décentralisation.
Toutefois, les manifestations relatives à la campagne présidentielle qui s’est ouverte mercredi, ne sont pas concernées par cette décision.
Tout contrevenant à cette décision seront passibles de poursuites judiciaire, selon le communiqué qui précise que « Le commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, le directeur général de l’Administration du territoire, le directeur général de la Police nationale et le directeur général de la Santé sont chargés chacun en ce qui le concerne de l’exécution du présent arrêté ».
Cette annonce intervient alors que l’opposition a invité ses militants à empêcher toute opération en rapport avec la tenue des élections présidentielles prévues le 31 octobre.
Prise le 19 août dernier la mesure de suspension des manifestations sur la voie publique courait jusqu’au 15 septembre, seules étaient autorisées, celles qui se tenaient dans des lieux clos ou espaces sécurisés. Le 14 septembre, le gouvernement a annoncé que cette mesure était prorogée jusqu’au 30 septembre.

MYNA