La PDCI a réagi après la condamnation de son Vice-président et président du conseil régional du Gbêkê Jacques Mangoua à 5 ans de prison ferme pour « détention illégale de munitions de guerre ».
Ce jugement inique et abscons s’est déroulé dans une procédure d’une rare rapidité, défiant le bon sens.
Par ce jugement, le PDCI-RDA et le peuple de Côte d’Ivoire se rendent bien compte que le pouvoir RHDP Unifié vise, de façon anti-démocratique, la prise de la Région du GBEKE et de la zone du grand Centre, en général, qu’il a perdue aux dernières élections municipales et régionales du 13 octobre 2019 », indique le communiqué du Parti, signé de Secrétaire exécutif Séri Bi N’Guessan.
L’ex-allié du Parti au pourvoir a aussi condamné « les tirs à balles réelles effectués par les forces de l’ordre contre les paisibles populations venues apporter leur soutien au Président du Conseil de leur région ».
Le PDCI « s’incline devant la mémoire du jeune KOUASSI N’GUESSAN Romaric dit DIBY N’GUESSAN, âgé de 32 ans, originaire de Kondoukro, militant de la liberté, tué à Djébonoua; apporte sa compassion aux nombreux blessés et à leurs familles respectives », le communiqué.

MYNA