Curieux, tous voulaient savoir hier jeudi 04 août 2016, comment Barry Assade dit Sam, la taille moyenne, teint clair et ancien élève en terminale au lycée de Dabou, désormais présumé chauffeur des terroristes a rencontré les hommes d’alqmir impliqués dans la tuerie de Grand Bassam.

« J’ai été renvoyé du lycée de Dabou car ayant fait échec à deux reprises au Bac. J’ai décidé alors d’aller en Europe en passant par l’Algérie pour gagner ma vie. C’est au Niger dans une ville frontalière à l’Algérie que j’ai rencontré Hamza (un des terroristes tué à Bassam). Ce dernier après des échanges m’a promis la somme de  2 à 3 millions pour que je parte en Europe à condition que je travaille pour lui sur une période de deux ans en qualité de chauffeur. Ce que j’ai accepté », a déclaré Barry Assade devant le jury.

« J’ai constaté qu’au delà de leur simple activité légale, Hamza et ses compagnons vendaient de la Rivotril (médicament contenant de la drogue), un produit qui rapporte beaucoup d’argent en Algérie selon les dires de ces derniers. Hamza et moi sommes arrivés à Abidjan en novembre 2015 après avoir fait plusieurs capitales (Ouaga, Bamako…). Mais j’ai constaté que mon patron n’allait jamais tenir parole en me remettant les 2 ou 3 millions car ce dernier peinait à me donner de l’argent pour ma mère lorsque nous étions au Niger ou à Bamako. J’ai donc décidé d’arrêter de travailler pour lui.

En effet, en début d’année 2016, j’ai effectué mon dernier voyage avec Hamza pour le Mali où j’ai remis les clés du véhicule à ce dernier. Je n’ai plus entendu parler de Hamza jusqu’au jour où la police a débarqué chez ma mère à Dabou  en affirmant que le véhicule que je roulais s’était retrouvée dans un endroit ‘’bizarre’’.  A ce jour, les enquêteurs ne m’ont pas montré le véhicule retrouver sur le lieu de l’attaque.  Je me demande toujours qui a bien pu conduire cette voiture jusqu’ici si c’est vraiment le véhicule d’Hamza », s’interroge Sam, détenu à la Direction de Surveillance du Territoire (DST) dans l’attente de son procès.

Dimitry Chrysostome