La commune d’anyama est engagée résolument dans la lutte contre les violence basées sur le genre. A cet effet l’unfpa a procédé à l’installation de la plateforme de lutte contre les Vbg  composée de 33 personnes dans la dite commune
Pour monsieur Gilbert représentant de l’unfpa. L’organisme est engagée depuis longtemps aux côtés de l’État de CI pour la lutte contre les Vbg. « C’est notre troisième plateforme que nous installons cette année. C’est la grande cause de l’absence des femme à l’école. L’autonomisation de la femme c’est le moteur du développement. », a-t-il indiqué.
Fatoumata Diabaté représentant du ministère de la famille, femme et enfants, a quant à elle exhorté les la plateforme à bien accomplir leur mission.
Le sous-prefet d’Anyama a mis en mission les 33 hommes et femmes de la plateforme pour atteindre les zéros violences dans la circonscription.
Parfait ZIO