Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies Antonio Guterres s’est dit inquiet des du climat de violence qui prévaut en Côte d’Ivoire à quelques jours des échéances électorales.
Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a condamné jeudi les événements violents survenus à Bonoua et Dabou, en Côte d’Ivoire, qui ont fait plusieurs morts et exprimé ses sincères condoléances aux familles des victimes, a indiqué son porte-parole.
M. Guterres a par ailleurs invité leaders politiques à rejeter toute forme de discours haineux et d’incitation à la violence à tendance politico-ethniciste.
Il a aussi encouragé « tous les acteurs politiques et leurs partisans à s’engager dans un dialogue constructif et à créer un environnement propice à la tenue d’élections inclusives et pacifiques », selon son porte-parole.
« Le Secrétaire général réitère au peuple ivoirien le soutien continu des Nations Unies en faveur de la consolidation de la démocratie et de la cohésion nationale », a-t-il ajouté.

MYNA